Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Nature

 
Dim 22 Mar - 12:36
Voir le profil de l'utilisateur



Histoire de la création/Relation : La Nature a toujours été révérée par des civilisations, des plus sages aux plus primitives. Bien qu'il existe de nombreux cultes portant sur cette facette primordiale du monde, il s'est révélé, suite aux études de certains explorateurs, que ces peuplades avaient la même croyance, qu'on pourrait qualifier de païenne : l'essence même de la nature était priée. Une nature sans visage, sans corps, représentée dans les tempêtes et les floraison. Sans avoir de réelle personnalité, n'ayant pas créé mais étant tout, existant à l'origine des choses.
Les fidèles sont divers, et ont tous leur façon de voir les autres religions. Dans l'essentiel, l'idée de dieux ayant une véritable forme est assez étrange, et les autres semblent dans l'erreur. Ils se peut qu'ils considèrent que Yehadiel et Nayris soient des formes mal interprétées de la Nature. Zelphos n'appartenant pas à ce monde, les fidèles sont assez hostiles, dans l'ensemble, à cette religion.
La croyance en des dieux mineurs ira plus vers le respect pour des êtres puissants. S'ils tachent de prouver leur existence...

Présentation de votre idéologie : Cette religion a pour divinité la Nature-même. Sans idée de forme, de mythe, étant donné qu'elle est partout : dans le bruissement du vent dans les feuilles, le spectacle d'un papillon qui butine. Les membres diffèrent également sur bien des points, bien qu'ils partagent la même foi, et peuvent adorer chacun la Nature en entier ou seulement une de ces facettes. Une naïade ne sera pas tenue de vénérer la vie souterraine, qu'elle peut ne pas connaître.

♦ Concrètement : Le symbole donné par les érudits qui ont trouvé les similitudes entre les religions est le Triskèle, stylisé ou nom (voir ci-dessus), qui peut être coloré ou non, qui représenter le cycle de la vie et les éléments (les interprétations varient pour savoir quel élément est au centre). Les peuplades ne l'ont pas toutes adopté, mais il arrive de nos jours qu'il soit utilisé en signe de reconnaissance.
Globalement, les peuples vouent un grand respect envers la Nature, et peuvent lui donner une partie de leur récolte ou de leur chasse s'ils l'estiment nécessaire. Contempler la nature, s'interroger sur sa nature, prier avec son cœur et non avec des paroles apprises par cœur. Pas de dogme ; Chacun agit à sa façon. Seule la divinité révérée est la même.


 
Page 1 sur 1